Jeudi 18 mai, une voiture a renversé 23 piétons sur Times Square, à New York, faisant un mort et 22 blessés. D’après des sources officielles, le conducteur était sous l’effet de drogues et souffrait de problèmes émotionnels. Aujourd’hui, il a été accusé du meurtre au second degré.

Le conducteur de la voiture qui a foncé sur des passants sur Times Square, à New York, jeudi 18 mai, « entendait des voix » et pensait qu’il allait mourir, relate l’Associated Press, citant une source au sein de la police américaine.

Le conducteur, Richard Rojas, un ex-membre de l’US Navy de 26 ans, a essayé de fuir après l’incident, mais a été interpellé et ramené au commissariat. Il a passé un test d’alcoolémie qui s’est révélé négatif, mais d’après le Daily Mail, il était sous l’emprise de marijuana synthétique, qui provoque des hallucinations et des troubles émotionnels.

D’après la chaîne ABC, citant la police de New York, vendredi 19 mai M. Rojas a été accusé de meurtre au second degré. Dans le système judiciaire de l’état de New York, ce crime est considéré comme moins grave que le meurtre délibéré. Selon l’un des policiers, M. Rojas avait déjà été arrêté la semaine précédente pour avoir menacé d’un couteau un employé d’un office notarial. Le policier a indiqué que lors de sa dernière arrestation, le jeune homme craignait d’être surveillé.

Des amis de l’accusé ont précisé que ce dernier temps, son comportement avait considérablement changé. Par exemple, il avait commencé à écrire des « choses folles » sur Internet. Il avait également des problèmes d’argent.Jeudi 18 mai à environ midi, un véhicule roulant à vive allure a foncé sur des passants sur la place centrale de Manhattan, Times Square, à New York. À la suite de l’incident, une jeune femme de 18 ans a été tuée. D’après Bill de Blasio, le maire de New York, 22 personnes ont été blessées, dont certains sont en état critique ou grave. Le maire a également confirmé que rien ne laissait penser qu’il s’agissait d’un attentat terroriste.

Lien

Etiquette: ; ;