Sur fond de scandale sur les prétendues «révélations» faites à Sergueï Lavrov par le Président américain, le chef de la diplomatie russe ne perd pas son sens de l’humour et fait allusion à ce malentendu lors d’un entretien avec le secrétaire général du Conseil de l’Europe.

Avant le début des pourparlers avec le secrétaire général du Conseil de l’Europe Thorbjørn Jagland, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a plaisanté au sujet des «  secrets  » que lui aurait divulgués le Président américain Donald Trump.

«  N’aurez-vous pas de problèmes avec les photos protocolaires  ?  », a demandé M.  Jagland.«  Cela dépend de quel genre de secrets vous aurez à me communiquer  », a répondu le ministre russe.

La plaisanterie fait allusion à la publication du Washington Post qui affirmait que, lors de sa rencontre avec M.  Lavrov le 10 mai dernier, Donald Trump lui avait dévoilé des informations compromettant «  une source importante de renseignement  » concernant le groupe Daech.

Le chef de la diplomatie russe s’est souvenu dans ce contexte d’une une ancienne blague soviétique à propos du journal Izvestia («  nouvelles  », ndlr), qui ne contenait aucune nouvelle, et du journal Pravda («  vérité  », ndlr), qui n’avait rien à voir avec la vérité. Le président russe Vladimir Poutine a qualifié ces accusations contre Donald Trump de «  schizophrénie politique  ».

Lien

Etiquette: ; ; ;