L’US Navy a entamé le redéploiement du porte-avions Ronald Reagan vers la péninsule coréenne, en raison de la nouvelle aggravation de la situation dans la région provoquée par le récent lancement d’un missile balistique nord-coréen.

Préoccupées par le dernier tir de missile balistique par Pyongyang, les forces navales des États-Unis ont procédé au redéploiement du porte-avions USS Ronald Reagan près de la péninsule coréenne, rapporte la chaîne de télévision CNN se référant à une source au sein du Pentagone.Ainsi, le porte-avions polyvalent à propulsion nucléaire USS Ronald Reagan participera aux manœuvres dans la région avec un autre navire de l’US Navy, le Carl Vinson, tous deux faisant partie des 10 porte-avions géants de la marine américaine.

La Corée du Nord a procédé dimanche 14 mai à un tir de missile balistique, le premier depuis l’élection du nouveau Président sud-coréen. Le missile, tiré vers 05 h 27, heure locale, depuis Kusong, au nord-ouest de Pyongyang, a effectué un vol de 700 km et atteint une altitude de plus de 2 000 km avant d’atterrir en mer du Japon à près de 500 km du territoire russe. Le ministère russe de la Défense relève que le tir ne présentait aucune menace pour la sécurité de la Russie. Vladimir Poutine a qualifié le tir du missile nord-coréen de « contre-productif et dangereux », tout en appelant à arrêter « d’intimider » Pyongyang.Les États-Unis estiment que la Corée du Nord représente un danger pour leurs alliés, ainsi que pour la Russie et la Chine, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer, en appelant à faire pression sur Pyongyang par des sanctions.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;