Six jours après l’investiture d’Emmanuel Macron, les Français expriment une attente bienveillante envers leur nouveau Président, lui accordant 62% de leurs approbations, selon Ifop-Fiducial. La situation semble encourageante, mais il ne faut pas oublier que son prédécesseur François Hollande avait démarré son mandat avec presque le même score…

Emmanuel Macron entame son quinquennat avec 62 % de satisfactions, ce qui est légèrement mieux que François Hollande en mai 2012 (61 %), indique le baromètre Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche.

« Les Français expriment envers le chef de l’État une attente bienveillante », diagnostique Frédéric Dabi, directeur général-adjoint de l’institut.

Avec 62 % de satisfaits, le jeune Président effectue le troisième démarrage de la Vème République, derrière Charles De Gaulle (67 % en 1958) et Nicolas Sarkozy (65 % en 2007), mais devant son prédécesseur, François Hollande (61 %).

Au terme de sa première semaine, Macron, lui, satisfait toutes les catégories de sondés: cadres et professions intellectuelles (68 %) autant qu’ouvriers (56 %), retraités (67 %) autant que fonctionnaires (56 %), sympathisants d’En Marche! autant que du PS (69 %) et des Républicains (58 %), et même ceux de la France insoumise (50 %). Seuls les partisans du FN se défient nettement de lui (77 % de mécontents).Pourtant, on entend aussi des voix de protestation. Ce samedi, une trentaine de militants d’Attac ont bloqué l’entrée d’une boutique parisienne de Louis Vuitton afin de se prononcer contre la nouvelle réforme de l’ISF prônée par Emmanuel Macron.

Pressentant les inégalités que la réforme de l’ISF version Emmanuel Macron engendrerait, des activistes scandaient « Avec papa Emmanuel pour les riches c’est déjà Noël? »

Enquête Ifop-Fiducial réalisée par téléphone du 19 au 20 mai 2017, auprès d’un échantillon de 973 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession). Pour cette taille d’échantillon, la marge d’erreur est de plus ou moins 3 points pour un pourcentage mesure à 55%, de 2,8 points pour un pourcentage mesure à 62%.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;