Une semaine après le blocage de plusieurs médias et des réseaux sociaux russes par Kiev, la chaîne de télévision Euronews annonce qu’elle arrête volontairement sa diffusion en Ukraine.

La chaîne de télévision Euronews a déclaré avoir cessé dès ce dimanche sa diffusion en Ukraine. Un message à ce sujet a été publié sur la page Facebook de la chaîne.

« Après presque six ans de travail, nous arrêtons la diffusion en ukrainien », peut-on lire dans le communiqué.

Dès 2014, les autorités ukrainiennes avaient déjà interdit la diffusion d’Euronews en russe.

En mars 2015, le Conseil national de radio et de télévision ukrainien a révoqué sa licence à Euronews-Ukraine en raison d’un mauvais retour sur l’investissement mauvais.

En outre, la chaîne a également été blâmé pour son indépendance, car Kiev ne pouvait pas influencer le contenu de la diffusion.

Depuis le 15 mai, l’Ukraine reste aussi sans plusieurs médias russes, dont l’agence Sputnik, ainsi que sans certains réseaux sociaux, moteurs de recherche et sociétés de sécurité des systèmes d’information.

À la mi-mai, le Président ukrainien Piotr Porochenko a validé la décision du Conseil de sécurité nationale d’élargir la liste noire de personnes physiques et morales russes et de prolonger la durée des sanctions à leur encontre. L’agence d’information internationale Rossiya Segodnya, dont Sputnik fait partie, les chaînes de télévision REN, Zvezda ou TV Centre, ainsi que des réseaux sociaux et services en ligne Yandex, Odnoklassniki, VKontakte et Mail.ru entre autres ont été frappés de sanctions pour une durée de trois ans.

En outre, les sociétés de sécurité informatique Kaspersky Lab et Dr. Web sont aussi sanctionnées en Ukraine à compter du 15 mai. Au total, les nouvelles sanctions frappent 1 228 personnes physiques et 468 personnes morales. Les sanctions contre les personnes morales ont été prolongées d’un à trois ans, tandis que les mesures restrictives à l’encontre des personnes physiques sont prolongées pour un, trois, cinq ans ou une durée indéfinie.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;