Les autorités de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis investiront 100 millions dollars dans une fondation lancée par Ivanka Trump. Selon elle, l’organisation contribuera à la situation financière des femmes du Proche-Orient.

Dans le cadre d’une tournée de Donald Trump, l’Arabie saoudite et les EAU ont promis de transférer 100 millions dollars sur le compte d’une organisation caritative lancée par la fille du président américain.En avril, lors de sa visite en Allemagne, Ivanka Trump a proposé de créer une fondation chargée notamment de fournir des crédits aux femmes-entrepreneuses du Proche-Orient. L’organisation caritative sera dirigée par la Banque mondiale. Le processus de création de cette fondation est toujours en cours.

Il est à noter que l’Arabie saoudite impose d’importantes restrictions aux droits des femmes et à leur participation à la vie sociale, leur interdisant notamment de conduire et de gérer leurs finances.

Selon CNN, le père d’Ivanka Trump risque de se voir accusé d’hypocrisie.

En effet, Donald Trump avait auparavant violemment critiqué la fondation caritative de la candidate démocrate Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle. Selon lui, la démocrate avait fourni des services politiques à un certain nombre des pays, y compris à l’Arabie saoudite, en échange de dons à la Fondation Clinton.Néanmoins, Donald Trump a affirmé que le concept de l’organisation proposée par sa fille différait de celle d’Hillary Clinton.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;