L’ancien président du Monténégro et le premier-ministre de la République fédérée de la Yougoslavie Momir Boulatovitch a annoncé la décision de revenir à la politique pour lutter contre l’entrée du pays en OTAN.


«Quand au jour de la Victoire j’étais à Moscou, j’ai promis que lorsque je reviendrai au Monténégro, je me joindrai aux forces politiques et aux mouvements, qui par les moyens de paix et démocratiques lutteront contre la décision honteuse de l’entrée du Monténégro à l’alliance Nord Atlantique, puisque l’OTAN est une union militaire, qui présente l’aspect moderne du fascisme», — a déclaré Boulatovitch.

À l’opinion politique, l’entrée en l’alliance n’a aucuns profits, en plus le peuple se produisait contre une telle décision. «Le Monténégro appartient au bloc antifasciste, le chef qui était avec la Russie, tout le reste sont des phénomènes passagers», — présente l’ex-président.

À présent l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord unit 28 pays avec une politique de porte ouverte. Parmi les candidats sur l’entrée en OTAN figure la Macédoine, en 2008 à Bucarest au sommet de l’alliance la décision du début du programme de l’adjonction au bloc de la Géorgie et l’Ukraine était acceptée.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ;