Le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB) a découvert des chats privés utilisés par des terroristes sur la messagerie Telegram.

Le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB) a annoncé avoir découvert des conversations privées de membres de groupes terroristes sur la messagerie Telegram.

« En conséquence, nous avons obtenu des informations sur des terroristes concrets, des liens criminels en Russie et dans les pays d’Asie centrale, des moyens de communication utilisés ainsi que des projets, des intentions et des lieux où ils doivent se trouver », indique le chef du FSB Alexandre Bortnikov.

M. Bortnikov a également souligné que ces derniers temps, la collaboration étroite des services secrets de la Communauté des États indépendants avait permis de détecter et d’éliminer une série de cellules terroristes.

« En Russie, une cellule subversive et terroriste de Daech a été éliminée. Elle planifiait des attentats dans des lieux publics à l’aide d’armes automatiques et d’engins explosifs artisanaux », a-t-il expliqué.

Commentant les rumeurs sur un éventuel blocage de Telegram en Russie, le ministère russe des Télécommunications a à son tour déclaré que tant que les messageries telles que Telegram seraient conformes aux exigences de la législation russe, elles ne seraient pas bannies du territoire du pays.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;