«Nous ne pouvons pas laisser en liberté un fou possédant des armes nucléaires», a indiqué le président des États-Unis dans un entretien téléphonique avec son homologue philippin, à propos du chef de l’État nord-coréen.

Le président américain Donald Trump a qualifié le leader nord-coréen Kim Jong-un de « fou à l’arme nucléaire » lors d’une conversation téléphonique avec le président philippin Rodrigo Duterte en avril dernier, relate le Washington Post.

Dans l’entretien qui a eu lieu le 29 avril, M. Trump a demandé à M. Duterte si Kim était « stable ou pas stable » et s’est dit satisfait du fait que les récents tests de missiles aient échoué en Corée du Nord. « Ce sont de bonnes nouvelles », indique une transcription de la conversation faite par le gouvernement philippin le 2 mai et obtenue par le journal mardi.Rodrigo Duterte a répondu que Kim Jong-un « jouait avec ses bombes, ses jouets », supposant que « son esprit ne fonctionnait pas bien et qu’il pourrait devenir fou un jour ». Cela a incité M. Trump à souligner que les États-Unis avaient « beaucoup de puissance de feu », y compris « deux sous-marins nucléaires » envoyés par le Pentagone dans la région le mois dernier. Et de souligner que Washington ne voulait pas user de cette force.

« Nous ne pouvons pas laisser en liberté un fou possédant des armes nucléaires », a encore indiqué Donald Trump.

Un des représentants de l’administration américaine a concédé que le sténogramme de la conversation était exact, sans donner de commentaires sur cette « fuite de documents de la part d’un État étranger ». Le texte aurait été accordé au WP par une source anonyme, le document n’étant pas destiné à la publication.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;