Pour les deux tiers des Américains, les médias mainstream publient régulièrement des fake news, selon un sondage réalisé par Harvard-Harris Poll.

65 % des Américains considèrent que les médias mainstream publient beaucoup de fake news, d’après le résultat d’un sondage réalisé par Harvard-Harris Poll. Cet avis est partagé par 80 % des sympathisants du Parti républicain ainsi que par 53 % des démocrates et 60 % de ceux qui ne soutiennent aucun parti. D’ailleurs, 84 % des sondés ont déclaré ne plus savoir à quelles informations se fier sur Internet.

Le sondage a également révélé que la plupart des conservateurs estimaient que les standards des médias avaient considérablement baissé puisque les reportages compromettant sur le Président des États-Unis Donald Trump se référaient constamment à des sources anonymes.Comme conséquence de ces publications, on peut constater une chute de la cote de popularité du chef d’État américain qui atteint maintenant 45 %. D’ailleurs, selon les données de l’organisation Gallup, la presse jouit de seulement 32 % de confiance.

Cependant, 60 % des personnes interrogées dans le sondage Harvard-Harris ont déclaré que Trump était « injuste » quand il faisait référence à la presse, tandis que 48 % affirment que les médias sont injustes envers le locataire de la Maison-Blanche.

Par contre, pour trois quarts des sondés, une enquête sur les fuites d’informations concernant le dirigeant américain devrait être ouverte, l’idée est soutenue par 84 % des démocrates. Toutefois, 62 % des interrogés ne sont pas de cet avis soulignant que ces informations devraient être protégées même si les médias les ont obtenues de façon illégale.

« La plupart des médias représentent aujourd’hui la division entre les partis dans le pays. Les républicains ne croient pas aux médias mainstream tandis que les démocrates estiment que ces médias reflètent leurs points de vue… », a commenté le fondateur du Harvard-Harris Poll.

2 006 personnes ont participé à ce sondage réalisé du 17 au 20 mai. La méthodologie de l’enquête n’envisage pas de calcul d’une marge d’erreur.Se retrouvant souvent au centre de polémiques provoquées par les médias, le Président américain Donald Trump avait qualifié le New York Times, NBC News, ABC, CBS et CNN d’« ennemis des Américains ».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;