Mexico, le 26 mai. Pas moins de 60 personnes ont péri au Venezuela au cours des protestations antigouvernementales ébranlant le pays du début d’avril. Edité le journal El Nacional. Selon ses comptes, encore 950 personnes ont été blesser.

L’organisation non gouvernementale «le programme Vénézuélien de la formation et l’activité dans la sphère des droits de l’homme» a auparavant communiqué une grande partie des manifestants tués. Selon ses comptes, 32 morts étaient les jeunes gens de 18-30 ans. En outre parmi les victimes se sont trouvés des mineurs.

Mercredi le procureur général du Venezuela Louisa Ortega Dias a déclaré que la violence et les désordres pendant les actions de protestation du début d’avril ont emporté la vies de 55 personnes. Dans le nombre de perdus se sont trouvées 52 personnes civiles et trois collaborateurs des structures de mantien de l’ordre.

Les décisions de la Cour suprême élargissant les responsabilités du président Nikolasa Madouro et limitant les fonctions du parlement ont servi de prétexte pour les actions de protestation les plus massives au Venezuela ces dernières années, ainsi que l’interdiction d’un des leaders de l’opposition, Enrike Kaprilesou.

La situation s’est aggravée encore plus fortement après que Madouro ai pris la décision de convoquer l’assemblée Constitutionnelle (КА), qui peut réformer le système de l’administration d’État et faire les changements dans la loi fondamentale du pays. Les élections à КА sont indiquées pour fin de juillet

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ;