Moscou a qualifié d’inacceptables les justifications présentées par Washington suite à la frappe de la coalition anti-Daech visant un convoi des alliés de Damas.

Les tentatives de Washington de justifier la récente frappe contre les forces pro-gouvernementales en Syrie sont inacceptables, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

« Nous considérons comme inacceptables les tentatives du commandement américain d’expliquer cette frappe aérienne par le fait que les unités en question présentaient une menace pour les forces de l’opposition armée et les militaires américains déployés dans la zone », a déclaré Mme Zakharova.

« Quels que soient les prétextes invoqués, il s’agit d’une nouvelle violation du droit international, de la Charte de l’Onu et de la souveraineté de la Syrie », a souligné la porte-parole de la diplomatie russe.

Toujours d’après elle, il semble que les pays occidentaux refusent toujours de reconnaître la nécessité de consolider les efforts de toutes les parties qui « combattent les terroristes de Daech et du Front al-Nosra sur le sol et dans le ciel syriens ».Le 18 mai dernier, la coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis a frappé les milices pro-Assad dans la zone d’At Tanf, à proximité de la frontière avec l’Irak et la Jordanie. Selon le commandement de la coalition, les unités attaquées « présentaient une menace pour les forces américaines et leurs partenaires sur le terrain ».

Lien

Etiquette: ; ; ; ;