Selon Recep Tayyip Erdogan, les députés accusés par Ankara de liens avec le PKK ne seront pas admis à la base militaire d’Incirlik.

Les chefs des diplomaties turque et allemande étudieront la possibilité d’autoriser la visite de députés du Bundestag à la base militaire d’Incirlik, mais la délégation allemande ne devrait inclure aucun parlementaire qui « soutient le terrorisme », a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan.« Les députés qui soutiennent ouvertement les terroristes et agissent de concert avec eux ne seront pas les bienvenus », a souligné le chef d’État turc à l’issue du sommet de l’Otan à Bruxelles, cité par le journal Hurriyet.

Auparavant, Ankara a accusé plusieurs députés allemands de liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), classé organisation terroriste en Turquie.

Plus tôt dans la semaine, les médias ont fait savoir que la Turquie n’avait pas autorisé l’accès de la base d’Incirlik à des députés du Bundestag qui souhaitaient s’y rendre, indiquant que le contexte actuel n’était pas « propice à une telle visite ».En réaction, la chancelière fédérale Angela Merkel avait fait savoir qu’elle envisageait un retrait des soldats allemands stationnés à Incirlik si les autorités turques continuaient de refuser la venue de parlementaires sur ce complexe militaire mis à disposition de l’Otan.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;