Dans le cadre de l’enquête sur la soi-disant «ingérence russe» dans l’élection présidentielle états-unienne de 2016, le comité sénatorial du renseignement américain a demandé que lui soient remis tous les documents de la campagne électorale de Donald Trump depuis son lancement en 2015.

L’équipe de campagne de Donald Trump a reçu une lettre du comité sénatorial dans laquelle ce dernier exige que lui soit communiquée l’intégralité des documents en lien avec la Russie, incluant courriels et enregistrements téléphoniques, depuis 2015, a annoncé le Washington Post citant des responsables américains.

C’est la première fois que l’ensemble de la structure de campagne du Président est impliquée dans une enquête bipartisane sur la prétendue « ingérence russe » dans la présidentielle américaine.La lettre a été signée par le sénateur républicain Richard Burr, le président du comité, et le sénateur démocrate Mark Warner. Selon le Washington Post, leurs représentants ont refusé de commenter la situation.

Le 6 janvier, la CIA, le FBI et l’Agence nationale de la sécurité (NSA) ont publié un rapport accusant la Russie de s’être ingérée dans la présidentielle américaine en faveur du candidat républicain Donald Trump. Cependant, les services en question ont refusé d’en fournir des preuves, invoquant le caractère secret du document.

Le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov a affirmé pour sa part que les allégations visant Moscou étaient « dénuées de tout fondement ». Pour sa part, le nouveau chef de la Maison-Blanche a à plusieurs reprises démenti tout lien avec Moscou et les intérêts russes, qualifiant les rapports à ce sujet de « mensonges absolus ».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;