Conscients de la nécessité de dialoguer avec la Russie pour faire face aux défis actuels, les pays du G7 n’envisagent pas pour autant de freiner la politique des sanctions antirusses.

Les pays du G7 ont reconnu l’importance du dialogue avec la Russie pour élaborer et trouver des solutions aux principales crises internationales, a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères Angelino Alfano, ctié par des médias.

Ce dialogue est également nécessaire pour répondre ensemble aux défis d’actualité, dont le terrorisme, selon lui.Cela ne signifie pas cependant que la pression sur la Russie sera diminuée car, toujours d’après le diplomate, la crise ukrainienne (dont la responsabilité est rejetée sur la Russie par les pays occidentaux, alors que Kiev ne fait rien pour régler la crise dans l’est de l’Ukraine, ndlr) a forcé les pays du G7 à introduire des mesures restrictives dans différents formats.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;