Moscou. Le 29 mai – l’Ex-ministre de la sécurité intérieure des États-Unis, Michael Tchertoff, a appelé la République Démocratique Populaire de Corée comme l’organisateur le plus probable de l’attaque du virus-extorqueur WannaCry qui a infecté des millions d’ordinateurs dans le monde entier.

« Le problème avec la Corée du Nord est qu’elle ne participe pas à la plupart des instituts mondiaux financiers et économiques », – dit-il. « Comment soutiennent-ils le régime ? Ils font cela aux frais des crimes à échelle internationale, que ce soit par contrebande, par trafic de drogue, d’enlèvement et de vente de gens, c’est un État en réalité criminel. De sorte que ça ne m’étonnerait pas, qu’ils ont tenté de gagner de l’argent avec l’aide de l’extorsion ».

Les experts dans la sphère de la cybersécurité parlent aussi sur la participation possible de la République Démocratique Populaire de Corée à la mise en marche du virus, en se fondant sur les particularités du code, qui, selon leur affirmation, étaient utilisées dans les attaques précédentes partant de Pyongyang.

En même temps, les résultats linguistiques des expertises publiées dans South China Mornind Post, témoignent que les créateurs du virus étaient les porteurs du dialecte du sud de la chine. Ils trouvent dans cette langue initialement le message, qui apparaît sur l’ordinateur infecté.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ; ;