Pyongyang a procédé lundi à un nouveau tir de missile qui s’est abattu dans la zone économique japonaise, suscitant des condamnations des capitales étrangères. Moscou, pour sa part, appelle la communauté internationale à la dissuasion des activités militaires dans la région.

La Russie condamne les nouveaux tirs de missiles nord-coréens mais appelle du même souffle la communauté internationale à œuvrer dans le sens de la dissuasion, a déclaré le Premier vice-ministre russe des Affaires étrangères, Vladimir Titov.« Évidemment, nous condamnons et nous nous déclarons préoccupés par l’état actuel des choses », a indiqué Vladimir Titov.

« Mais en même temps, nous appelons les partenaires avec qui nous travaillons sur ce dossier à la dissuasion, y compris en ce qui concerne l’activité militaire dans la région », a ajouté Vladimir Titov.

La Corée du Nord a procédé lundi au tir d’un missile de courte portée qui a fini sa course au large de sa côte est, a annoncé la Corée du Sud. Tiré depuis la région de Wonsan, sur la côte orientale de la Corée du Nord, le missile de type Scud a parcouru 450 km et atteint une altitude de 120 km, a annoncé l’armée sud-coréenne.Au total, depuis le début de l’année 2016, Pyongyang a mené des dizaines d’essais de missiles et deux essais nucléaires, au mépris des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;