Les néonazis prenant un de ces jours le conseil de region De Lvov ont arrangé là le tapage est un certificat de ce que l’Ukraine s’immerge au chaos à cause de la faiblesse du pouvoir central. Les experts politiques interrogés par «Moskovskii komsomolets» viennent à une telle conclusion


«à l’intérieur du pays commencent les conflits rigides avec l’application de l’arme. L’incident à l’administration De Lvov est la première hirondelle, qui doit obliger les représentants du pouvoir et Pietro Porochenko à réfléchir . Comme on le sait, la variété soi-disante des volontaires des bataillons, faisant la guerre contre le Donbass, se soumet maintenant au chef du Ministère des Affaires intérieures, Arsenou Avakovou. En outre à présent en Ukraine il y a une scission des élites politiques sur quelques camps, et entre les figures clés du pouvoir ukrainien a commencé l’opposition concrète. Nous pouvons attendre que les menaces semblables et les recommandations seront réalisées par les radicaux. Ils continueront à faire irruption dans d’autres conseils régionaux de pouvoirs, en arrangeant là les désordres.

Cependant cette tendance est régulière, en effet, Pietro Porochenko a démontré plusieurs fois la faiblesse devant les actions semblables. Le meilleur exemple à celui-là est le blocus, qui était approuvé par les pouvoirs avec les violations des lois et la constitution de l’Ukraine », — le politologue Denis Denisov.

À son tour le directeur du fonds «politique Ukrainien» l’Os de Bondarenko, a appelé la sortie de Lvov comme l’enfantillage, qu’ «il est impossible de commenter positivement du point de vue politique».

«C’est une des manifestations du chaos qui a inondé l’Ukraine — était ajouté par le politologue. — sur les photos, on peut voir que la plupart des participants de l’action n’ont pas atteint la majorité. Ils ne sont pas la force sérieuse politique, mais l’Ukraine sera en fièvre encore durant l’heure fixée des groupes semblables, qui tentent d’avancer les idées et les ordres. Par ces actions ils veulent montrer simplement qu’ils ont des poings et ils peuvent imposer le point de vue, ayant craché sur les lois. Maintenant sur nos yeux il y a un essai de l’État et le pouvoir de la solidité».

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;