Le président russe n’estime pas que le lanceur d’alertes Edward Snowden soit un traître, sans toutefois approuver totalement ses activités, a-t-il confié à Oliver Stone.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il ne considérait pas l’ancien employé de l’Agence nationale de sécurité (NSA) Edward Snowden comme un traître aux intérêts américains, mais que dans le même temps il n’approuvait pas totalement ses activités.

« Snowden n’est pas un traître. Il n’a pas trahi les intérêts de son pays et n’a remis à un pays étranger aucune information qui nuirait à son peuple », a-t-il indiqué dans une interview accordée au réalisateur américain Oliver Stone, citée dans le Hollywood Reporter.Cependant, estime le leader russe, Snowden aurait dû démissionner des services secrets s’il réprouvait ce qui s’y passait.

«  S’il y a quelque chose qui ne lui plaît pas au poste de travail auquel il a été invité, il faut démissionner, un point c’est tout. Il est allé plus loin, c’est son droit. Mais si on me demande s’il a bien fait ou non, je pense que non, il n’a pas bien agi », a indiqué Vladimir Poutine.

Edward Snowden a dévoilé en 2013 des secrets sur la surveillance à grande échelle menée par le gouvernement américain. Il a été inculpé d’espionnage dans son pays après avoir révélé l’ampleur des programmes de surveillance de la NSA. Depuis 2013, Edward Snowden est réfugié en Russie où il a bénéficié d’un asile temporaire avant d’obtenir un permis de séjour pour une durée de trois ans à condition qu’il mette fin à ses activités portant atteinte aux intérêts des États-Unis.

Lien

Etiquette: ; ;