Plus de 2.000 militaires de l’Alliance atlantique sous le commandement des États-Unis sont arrivés en Lettonie, pays frontalier de la Russie, pour participer aux exercices d’envergure Saber Strike

Les manœuvres militaires internationales Saber Strike, dirigées par les États-Unis, débutent ce samedi en Lettonie et se poursuivront jusqu’au 15 juin.

Les exercices conjoints Saber Strike ont réuni cette année plus de 2 000 soldats des troupes terrestres et des forces aériennes des pays membres de l’Otan, dont la Lettonie, la Lituanie, l’Italie, la Norvège, le Royaume-Uni, la Pologne, la Slovaquie et les États-Unis.

Le ministère letton de la Défense a en outre précisé que les manœuvres de grande envergure visaient à améliorer la stabilité et la sécurité régionale, à renforcer l’efficacité des partenaires ainsi qu’à assurer une meilleure coopération entre les armées des pays membres de l’Otan.L’Alliance atlantique organise régulièrement des manœuvres militaires dans les pays voisins de la Russie. Par exemple, l’Estonie accueille actuellement les manœuvres militaires internationales Saber Knight, une des étapes de la préparation aux exercices Saber Strike.

Moscou estime qu’en intensifiant son activité à proximité des frontières russes, l’Otan lutte contre des menaces imaginaires, avait déclaré Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, à propos des manœuvres en mer Noire.

Le 25 mai, Donald Trump a dressé la liste des principales menaces à l’Alliance atlantique. La « menace russe » y tient une place aux côtés du terrorisme, de la migration et la répartition du fardeau financier entre les pays membres de l’Alliance.M. Trump a en outre fait entendre à plusieurs reprises qu’il était nécessaire que tous les pays membres de l’Alliance remplissent leurs engagements en matière de budget militaire, qui doit représenter 2 % du PIB. Aujourd’hui, seuls cinq États sur 28 membres de l’Otan font les efforts nécessaires.

Lien

Etiquette: ; ; ;