Un groupe de pirates informatiques, lié à des militants chiites de Bahreïn, a obtenu l’accès au compte Twitter du ministre bahreïnien des Affaires étrangères et posté des menaces contre la famille royale

Selon l’agence Associated Press, le compte du ministre bahreïnien des Affaires étrangères Khalid al-Khalifah a publié samedi matin des vidéos et photographies menaçant la famille royale.

En particulier, une photographie montrait un fusil avec une inscription indiquant que les militants prévoyaient de faire des « châteaux avec leurs crânes », précise l’agence.Certains des postes contenaient le logo du groupe d’opposition chiite Saraya al-Mukhtar (Brigade de Mukhtar), dont les partisans ont appelé à plusieurs reprises via les réseaux sociaux à passer à l’action contre les autorités et les forces de sécurité de Bahreïn. En outre, ils ont plusieurs fois attaqué des agents de police.

Les pirates informatiques utilisaient aussi le compte du ministre pour retweeter les publications d’un autre compte identifié comme celui des Numour al-Huriya (Tigres de la liberté) qui appartient à des militants chiites, selon Reuters.Plus tard, le ministre a reconnu avoir été piraté dans un tweet.

Les autorités bahreïniennes poursuivent leur stratégie de démantèlement de l’opposition réformiste dans l’archipel. Fin mai, la police bahreïnienne avait dispersé, en faisant usage de bombes lacrymogènes et de cartouches de chevrotine, des manifestants qui observaient un sit-in devant la résidence du chef spirituel de la majorité chiite, l’ayatollah Issa Qassem, déchu de sa nationalité.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;