Malgré le régime de cessez-le feu, le territoire de la République populaire de Donetsk (RPD) est de nouveau visé par des tirs de l’armée ukrainienne, ayant essuyé plus de 500 tirs de projectiles en l’espace d’une seule journée, selon le porte-parole du commandement militaire de la RPD Edouard Bassourine

Au cours des dernières 24 heures, les forces ukrainiennes ont tiré quelque 514 projectiles sur le territoire de la République populaire de Donetsk (RPD), dans le sud-est du pays, a annoncé ce samedi Edouard Bassourine, porte-parole du commandement militaire de cette république autoproclamée.

« La plupart des pilonnages effectués par l’armée ukrainienne l’ont été dans la direction de Donetsk, où 30 roquettes Grad, 24 projectiles d’artillerie de 122mm, 329 obus de mortier de 120mm et 82 mm ainsi que 49 projectiles antichars visant 10 localités ont été enregistrés. En résultat, la ligne électrique du village Krutaya Balka, aux alentours d’Yassinovataïa, a été endommagée, privant ainsi de courant la station de filtration d’eau de Donetsk », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Par ailleurs, selon M. Bassourine, trois immeubles d’habitation, un hangar de tracteurs ainsi que neuf bâtiments agricoles ont été touchés lors des tirs.

« Tout cela prouve que les forces ukrainiennes visent d’une manière ciblée des objets civils ayant pour objectif de causer un maximum de dégâts, de semer la panique parmi les civils et de faire montre de leur cruauté », a-t-il également souligné.

Auparavant, en prévision de la Journée internationale des enfants, les parties en conflit dans le Donbass sont tombées d’accord sur un cessez-le-feu à compter du 1er juin à minuit. Le contrôle du cessez-le-feu doit être effectué par les officiers du Centre commun de coordination et de contrôle.

Le conflit militaire dans le Donbass a commencé au printemps 2014 suite à la tentative des autorités de Kiev de réprimer par la force les contestations dans les régions de Donetsk et de Lougansk.

Les deux parties ont plus d’une fois annoncé des trêves, mais les hostilités n’ont jamais complètement cessé. Selon les dernières données de l’Onu, le conflit a déjà tué environ 10 000 personnes, selon le dernier rapport de l’Onu.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;