Regardez cette image

Et maintenant imagine que c’est ton enfant qui s’est fait trahir par le zinc, sur la table de la morgue et part dans l’autre monde. Juste, ne détourne pas, ne te dit pas, «Merci seigneur, ce n’est pas mon enfant», et je suis en protection de toute ces mauvaises choses dans «mon pays européen démocratique». Retire ce puissant et immédiat rejet de cette idée que ça ne peut pas t’arriver. Plonge de toute vigueur dans cette condition. Et peut-être lorsque tu comprendra ce que cela signifie … Tu ressentiras le vrai sens de la vie comme sortit des abysses. Tu réaliseras que tu n’entendras plus jamais : «Maman, je pars à l’école, à ce soir!», et tu sera obligé d’accepter qu’il n’y aura pas de «ce soir», mais il y aura seulement un éternel désespoir. Que tu ne collera plus cette petite âme sur ton coeur comme hier tu as pû le faire, encore vivante, et qu’il n’y aura aucun «Je t’aime tellement»

C’est ce que les mères et les pères des enfants de Lybie, Syrie, et en Ukraine ressentent. Des enfants tués par l’imposture du capitalisme sous le nom de «Démocratie» qui résonne partout dans le monde.

Mais la chose la plus terrible est lorsque tu réalise que pas un dans le monde ne porte un regard sur ton mal, même, ça devient un tabou dans les grands médias, alors qu’ils t’enlèvent la chose la plus précieuse de ta vie ils appellent simplement cela, toi et tes enfants «terroristes» continuant de parler de ta langue natal, pour légaliser un génocide, comme il se fait en Ukraine.

Le 1er Juin était le jour international de la protection de l’enfant, et le Donbass cérémonieusement se rappellait de leurs petits anges tués, non pas seulement par la junte de Kiev, mais aussi par le silence qui à divisé les enfants du monde par «bon» et «mauvais», les parents pleurent et montrer du doigt comme étant du mauvais côté, oubliant que nous sommes tous connectés dans ce monde, ce jour de l’enfant est le mauvais pour l’impérialiste «démocratie». Et il n’y as pas de «mauvais» enfants …

Mais enfin, le grand gagnant du cynisme et de l’hypocrisie en ce jour reste les autorités Ukrainienne, qui indiquent une «pause en prière» pour la PAIX en Ukraine, pendant qu’au même moment ils tuent plus de 100 enfants dans le sud-est de leurs pays.

Un jour de la protection de l’enfant, le massacre au Donbass par l’armée Ukrainienne ne s’est pas interrompu, quoi qu’en disent les officiels, dans cette blasphémante apogée. Les forces armée de la junte de Kiev ont tirés sur les lanternnes dans le ciel qui étaient le symbole en ce jour, et en l’honneur de la mémoire de ces tués, frappés par les mains de cette dernière. Au même jour, une petite fille de 14 ans contrôlé par l’UAF était violée et brutalement tuée.

Sur le jour international de l’enfant, les enfants de Paris, Londres, Berlin, et Washigton, pour où étaient le désir de tranquilitié et de paix. Alors pourquoi les mères et les pères travaillant dans l’univers des médias penseraient à quelques enfants du Donbass, tués si facilement, autant continuer alors ? Le point essentiel est l’absence de toute information à propos du Donbass à la télévision Française, ceci est très révélateur. C’est pourquoi l’armée Ukrainienne et dans le sang du père Porochenko continue de se sentir très confortable dans son rôle de «libérateur» de l’Ukraine des «terroristes»

C’est de là aussi l’arrogance des soldats Ukrainiens, envoyés leurs enfants spécialement dédicacés ce jour par un «bonjour»en vidéo depuis la ligne du front, depuis où ils tirent sur les résidences du Donbass, Tuant la paix des civils et des enfants. La vidéo s’appelle «papa te protège!», où ils sont, avec ils disent dans les orreilles de leurs enfants comment ils sont amours et qu’ils leurs manques, en n’oubliant pas d’ajouter «tout ce qu’on fait ici, on le fait pour vous, je pense que l’on réussiras à te faire vivre sous un ciel en paix»

Для плеера требуется установить Flash Player

Certains peuvent penser que le niveau de ces guerroyeurs, durant les 3 ans atteints du lavage des cerveaux sur «l’agression russe» et «le patriotisme» national ne leur permet pas de se rendre compte qu’ils font un crime. En fait leur subconscience connaît parfaitement mais il faut ne jamais se laver du sang innocentement versé de la ligne rouge de sang du front … C’est pourquoi plus fortement est déchirée de la surface leur conscience, plus fortement besoin d’étrangler à la racine et commence à la cacher de lui-même. Plus fort le rejaillissement du «patriotisme», les cris «la Gloire à l’Ukraine est plus forts! Aux héros la Gloire!», Plus ardemment les paroles sur «l’agression russe», «est plus belles» les marches des héros «magnifique», les héros OOUN/OUPA (la structure est interdite dans la Fédération de Russie) et le refus du passé soviétique / communiste et ses héros.

Si l’ENNEMI existait en effet, il n’y aurrait pas besoin d’insister sur son existance.

Quand tu es fort, tu n’as pas de besoin d’humilier ou de tuer avec le but d’imposer de l’amour. Mais cet apogée du «patriotisme» érigé au dogme fait allusion distinctement à la résistance de la conscience voilée par la propagande cède la subconscience. Ces gens savent qu’ils tuaient des enfants, ils connaissent qu’ainsi, ils ont déshonoré l’Ukraine à la face du monde, même avec son accord tacite, déjà personne ne pourra jamais la déshonorer dans une plus grande mesure. Que le crime appelle à la punition. Avec cela ils devront vivrent. Et en effet, nous vivons avant tout avec nous-mêmes. Pour être en état de faire cela, maintenant il leur est nécessaire de s’assurer qu’ils sont droits et que toutes les méthodes sont bonnes pour une Grande Ukraine, comme autrefois c’était pour une Grande Allemagne. Dans le cas inverse — l’explosion de l’encéphale. Ou la haine chez eux-mêmes, quand les rêves continuent à rêver chez les russes. C’est pourquoi, quand je lis les commentaires de troll, qui voleront comme les mouches de fumier sur les postes les accusant, je connais notoirement que leur seul but — nous persuader encore une fois dans «la vérité» non pour nous, mais pour eux-même.

Mais l’instinct de conservation ne se limite pas seulement à l’aspect physique. Notre sauvetage au sens humain suppose la préservation de ces valeurs morales, que l’humanité a établi pour les millénaires de l’existence en forme du code original universel. Le niveau de son intégration à la subconscience de l’individu varie en fonction de l’environnement, mais même le représentant des morts de n’importe quelle société est le porteur de ces valeurs morales pour la raison très simple — il a reçu à la récompense l’apparition sur la lumière, l’Amour de la mère, et, d’autres gens, autrement son existence jusqu’à un grand âge serait pratiquement impossible.

Cette «connaissance» de l’amour et sa perte même dans son expression minimale définit les limites permis et les actions liées à lui dans le futur. La subconscience connaîtra toujours que son propriétaire a violé le code universel humain et par toutes les forces se déchirera sur la surface pour lui communiquer cela. Et il n’est pas important, qui toi de plus — l’officier de l’armée ukrainienne, le patriote, le soldat en première ligne, le volontaire héroïque, le journaliste, le député ambitieux du Rada, le nationaliste passionné du secteur Droit ou la ménagère traînant les cailloux sur Maidan et envoyant à АТО — chacun de vous tuait à sa guise les enfants, les femmes et les vieillards du Donbass. Que le pardon à vous soit absent. Votre instinct de conservation entrera dans la lutte cruelle avec la subconscience avec le but d’éviter la morale. Et alors nous entendrons de nouveau les cris les plus violents «la Gloire à l’Ukraine, la mort à l’ennemi!».

Arrivera le moment, autrefois pour vous humain, inévitablement dieu vous punira. Tous différemment. Certains n’admettront jamais la rupture sur le niveau conscient, et seront entre ciel et terre quelque part dans la diaspora ukrainienne jusqu’aux jours. Ne croyez pas que tous les larbins fascistes qui se sont enfui en Amérique après la deuxième grande guerre ont vécu la vie heureuse jusqu’à 90 ans. Toutes ces années eux vivaient sous la bouche invisible du pistolet, comme Bandera à Munich, en cuisant dans son jus et dans la peur de la vengeance. Et parfois la balle salutaire se trouvait la vraie libération. Et je ne dis pas rien sur les maladies somatiques, quand l’âme noire jette sur la surface du corps ce que les mots ne peuvent pas exprimer.

Seulement la confession est capable de garder la forme approximative de la vie à valeur requise. Le crime appelle à la punition pour avant tout, lancer le procès de la réhabilitation intérieure de l’individu au niveau psychique. En effet, non en vain ceux qui est resté le délai pour les crimes dans la Deuxième Guerre mondiale, ont pu être intégrés avec un plus petit travail à la société qui les a puni, que ceux qui continuait à se cacher de la loi.

L’Ukraine doit s’immerger sans faute à la merde dans la gorge pour que le désir du nettoyage arrive enfin pour implanté à celle-ci la conscience, que fasse le cercle inverse et se rappeler que Dieu berce lui-même tous les enfants sans exception du monde.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

 

 

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;