Selon des médias publics syriens, une frappe aérienne de la coalition internationale dirigée par les États-Unis a fait au moins 43 morts civils et plusieurs blessés à Raqqa

Au moins 43 civils syriens ont trouvé la mort dans un bombardement de la coalition internationale dirigée par les États-Unis à Raqqa, annonce SANA se référant à des témoins.

Les avions de la coalition ont attaqué, la nuit dernière, un bâtiment où se trouvaient plusieurs civils.L’attaque de la coalition a détruit six étages d’un immeuble. La plupart des victimes sont des femmes et des enfants, selon des sources locales. On dénombre plusieurs blessés.Vendredi 2 juin, le commandement de l’opération Inherent Resolve (OIR) a admis encore 132 morts de civils, tués suite à des frappes aériennes de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis (la Combined Joint Task Force, CJTF), ce qui augmente le bilan total à 484 morts.

La coalition a évalué 47 signalements de pertes civiles en avril, n’ayant qualifié que 16 cas de crédibles et a indiqué que 132 décès civils involontaires avaient eu lieu.
À la fin du mois, la coalition enquêtait toujours sur 38 signalements, selon le document.

En outre, la coalition a nié s’éloigner des normes visant à protéger les tiers et a expliqué le nombre croissant de pertes civiles par le rythme accéléré des opérations en milieu urbain.Les États-Unis et leurs alliés effectuent des frappes contre les positions de Daech en Irak et en Syrie depuis 2014. En Syrie, l’opération est menée sans l’autorisation du gouvernement de ce pays. En Irak, la coalition soutient l’armée du pays dans son offensive sur la ville de Mossoul, occupée par les terroristes.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;