L’ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kislyak, a expliqué pourquoi il refusait de commenter ses contacts avec Jared Kushner, le gendre du Président américain

L’ambassadeur de Russie aux États-Unis, Sergueï Kisliak, a refusé de commenter ses contacts diplomatiques quotidiens, interrogé sur sa rencontre avec le conseiller et gendre du Président Donald Trump, Jared Kushner. Cette politique, selon lui, ne concerne pas que les discussions avec M. Kushner.

Le quotidien Washington Post, citant des fonctionnaires américains ayant accès aux données du renseignement, a fait savoir, sans aucune preuve, que début décembre2016, M. Kushner avait proposé d’établir un canal diplomatique secret entre Moscou et l’équipe de transition de Donald Trump avant son investiture.« Je ne commente pas mes contacts quotidiens, et c’est notre politique, qui concerne non seulement les entretiens avec M. Kushner, mais tous nos entretiens journaliers », a indiqué le diplomate russe.

L’ambassadeur russe a longtemps été décrit dans les médias américains comme un « vecteur de l’influence russe ».

Michael Flynn, conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, a démissionné au lendemain de la publication parue dans le Washington Post évoquant une conversation téléphonique datant de décembre entre le conseiller et Sergueï Kisliak. Jeff Sessions, le procureur général, qui aurait eu des conversations avec des représentants russes au sujet des élections aux États-Unis, s’est retiré, pour cette même raison, de l’enquête sur les prétendus « liens russes » de l’entourage de Trump.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;