Alors que Maria Zakharova avait conseillé à un journaliste finlandais de se rendre en Tchétchénie afin de constater la situation des homosexuels de ses propres yeux, en compagnie du chef de la république du Caucase russe, celui-ci y a renoncé. Une attitude qui a déçu la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères…

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a annoncé que le journaliste finlandais Erkka Mikkonenqui, qui se disait préoccupé par la situation des homosexuels en Tchétchénie, avait refusé de se rendre dans cette république. Selon Maria Zakharova, ce n’est qu’un acte de lâcheté.

« Le journaliste finlandais a renoncé à se rendre en Tchétchénie, se référant à la décision prise par la rédaction. Je ne sais pas comment cela peut être apprécié en Finlande, mais en Russie, cela s’appelle de la lâcheté », a commenté Maria Zakharova.

Elle a ajouté qu’elle avait auparavant meilleure opinion d’Erkka Mikkonen, car il était « plein d’enthousiasme » lors de leur dernier entretien.

La semaine dernière, le correspondant finlandais Erkka Mikkonen a abordé lors du point de presse régulier de Maria Zakharova la question de la situation des homosexuels dans la république russe de Tchétchénie. Le journaliste voulait savoir comment ce « problème » influait sur les relations entre la Russie et l’UE. La réponse de la porte-parole de la diplomatie russe ne s’est pas fait attendre.

Afin d’appréhender la situation, Maria Zakharova a proposé au journaliste de se rendre en personne dans cette république du Caucase russe.
Elle s’est également adressée à Ramzan Kadyrov, le chef de la république de Tchétchénie, afin qu’il puisse organiser pour ce journaliste un voyage d’inspection dans la république de Tchétchénie, où il pourra trouver les réponses à toutes les questions qui le préoccupent.Après qu’Emmanuel Macron se soit dit préoccupé par la question de la violation présumée des droits des homosexuels en Tchétchénie, le chef de la république, Ramzan Kadyrov, a invité le Président français, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel, à se rendre en Tchétchénie pour constater de leurs propres yeux la situation dans cette république du Caucase russe.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;