Les forces irakiennes ont annoncé vendredi dernier avoir pris aux djihadistes un nouveau quartier de Mossoul, au nord de la vieille ville. Pourtant, de très nombreux civils, dont 100.000 enfants, restent dans les secteurs encore contrôlés par Daech

Environ 100 000 enfants se trouvent dans des conditions extrêmement dangereuses dans les zones de Mossoul contrôlées par Daech, indique le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

« Selon nos estimations, 100 000 filles et garçons restent dans des conditions très dangereuses dans la vieille ville et d’autres zones de l’ouest de Mossoul », annonce l’Unicef.

« L’Unicef appelle toutes les parties de l’ouest de Mossoul à défendre les enfants, à les protéger du mal », ajoute le Fonds.

Sept mois après le lancement d’une vaste offensive sur la deuxième ville d’Irak, dont Daech s’était emparée en 2014, les forces irakiennes ont repris l’essentiel de Mossoul (nord), à l’exception quelques quartiers et de la vieille ville, dans la partie ouest de la cité.Pour l’heure, les combats se déroulent principalement dans les quartiers d’Al-Shifaa, Al-Saha et Al-Zinjili, au nord de la vieille ville. Pourtant, selon l’Onu, il resterait environ 200 000 civils dans les secteurs de Mossoul encore contrôlés par Daech, la grande majorité d’entre eux se trouvant dans la vieille ville.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;