Washington, 6 Juin — les Agences d’Information de Russie «Novosti», Alexeï Bogdanovsk. La coalition des États-Unis a porté un nouveau coup contre les forces syriennes à At-Tanfa

Le message des militaires dit avoir supprimait «les forces supplémentaires soutenant le régime syrien, à l’intérieur de la zone établie de l’évitement des conflits au sud de la Syrie le 6 juin».

«Malgré les préventions précédentes soutenant le régime par la force des artilleries, les moyens de la défenses anti-aérienne portant l’armement techniques et plus de 60 soldats, qui présentaient la menace de la coalition, At-Tanfa se trouvant dans la garnison» sont entrées dans la zone établie de l’évitement des conflits, il s’agit du tank, — dit la demande.

Les États-Unis à At-Tanfe ont porté le coup contre l’armée syrienne, a raconté le Ministère des Affaires étrangères

La coalition a communiqué qu’après quelques préventions, deux unités de l’artillerie ont été détruites, ainsi qu’une unité de l’arme anti-aérienne, mais aussi un tank.

Elle a aussi déclaré que ses militaires se trouvent à At-Tanfe à la longueur de quelques mois et entraînent les habitants du lieu contre le groupement ISIS.

«La coalition n’a pas l’intention de faire la guerre avec le régime syrien par la force, mais est prête à se défendre, si les forces soutenant le régime refusent de libérer la zone de l’évitement des conflits», — a déclaré le commandement, ayant appelé toutes les forces à se concentrer de nouveau au sud de la Syrie sur la lutte contre ISIS.

La coalition des États-Unis portait déjà le coup contre les forces en Syrie. Cela s’est passé le 18 mai en région d’At-Tanfa dans la limite de la zone établie de la prévention des conflits. Comme a déclaré le Pentagone, «le commandant de l’armée de terre a compté que ces forces présentent la menace aux forces de la coalition». La coalition affirme que le coup a suivi après les exigences répétées de reculer, le vol ostentatoire et les coups de feu préventifs.

Jusqu’à cela, en avril, les militaires américains ont porté le coup avec les missiles de croisière contre la base aérienne de l’armée syrienne Chairat, ayant appelé cela comme la prévention de Bachar el Assad.

Moscou a condamné rudement les actions semblables des États-Unis. Le chef russe, le Ministère des Affaires étrangères Sergey Lavrov, a appelé le coup à At-Tanfa «illégal» et «le manquement grave de la souveraineté» envers la Syrie.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ;