Après avoir terminé leur mission à proximité des côtes nord-coréennes, deux porte-avions de l’US Navy, envoyés en avril sur fond de tensions dans la péninsule, ont pris le chemin de retour

L’opération de démonstration de force est terminée. Le 2 juin, à la fin de manœuvres conjointes de trois jours, les porte-avions américains Carl Vinson et Ronald Reagan ont quitté la mer du Japon, a annoncé mardi 6 juin le site NHK.Selon la chaîne, le Carl Vinson a pris le cap de son port d’attache à San Diego, aux États-Unis, alors que le porte-avions Ronald Reagan a repris le chemin de la base américaine de Yokosuka, près de Tokyo.

D’après le média, la patrouille dans la partie ouest du Pacifique sera reprise par le porte-avions Nimitz. En juin, l’USS Nimitz prendra le cap de l’océan indien où sont prévues des manœuvres conjointes avec les forces indiennes et japonaises, suite à quoi le navire se dirigera vers le golfe Persique.

Selon le ministre japonais de la Défense, en cas d’escalade dans la péninsule coréenne, le porte-avions peut à tout moment changer de cap et se rendre dans la région.

Début avril, les États-Unis ont déployé un groupe naval conduit par l’USS Carl Vinson au large de la péninsule de Corée, alors que Pyongyang multipliait les essais de missiles. Au fur et à mesure que le porte-avions avançait en mer du Japon, il a pris part d’abord à des exercices conjoints avec l’armée de l’air du Japon, puis à des exercices avec la Marine sud-coréenne.L’USS Carl Vinson embarque près de 70 avions et hélicoptères, dont 24 chasseurs-bombardiers F/A-18, 10 avions de ravitaillement, 10 avions de lutte anti-sous-marine S-3A, six hélicoptères tactiques de lutte anti-sous-marine, quatre avions de reconnaissance radioélectronique EA-6B et quatre avions AWACS E-2.

Un autre porte-avions américain, l’USS Ronald Reagan, a mis le cap sur la péninsule de Corée le 19 mai dernier.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;