Négociations sur le Brexit, sécurité, menace terroriste… Près d’un an après le début du divorce avec l’UE, les Britanniques sont appelés aux urnes pour apporter leur soutien au Brexit «dur» de Theresa May ou à Jeremy Corbyn, plus conciliant envers Bruxelles

Theresa May parviendra-t-elle à renforcer ses positions en vue des négociations sur le Brexit? Ce jeudi, les Britanniques se dirigent aux urnes pour des élections législatives cruciales qui devait porter sur le Brexit, mais dont l’enjeu s’est déplacé vers la sécurité après les récents attaques à Manchester et à Londres.

Cinq enquêtes d’opinion publiées mercredi accordaient entre cinq et douze points d’avance au Parti conservateur sur ses rivaux travaillistes, ce qui suffirait au Premier ministre pour conforter sa majorité actuelle de 330 députés avant d’entamer les difficiles négociations sur le Brexit, indique Reuters. Un sixième sondage, publié à minuit, ne donnait cependant qu’un petit point d’avance aux Tories.

Dominée par les questions de sécurité après les attentats à Manchester et Londres, la campagne aura été quoi qu’il arrive un long chemin de croix pour le Premier ministre, qui s’est notamment retrouvé sous le feu des critiques en raison de sa politique de réduction des effectifs de la police lorsqu’elle était ministre de l’Intérieur.

Le scrutin est d’autant plus important que l’Union européenne veut débuter au plus vite les négociations sur le Brexit.

Theresa May, qui a remplacé David Cameron après le référendum sur l’UE en 2016, souhaite renforcer la courte majorité de 17 sièges dont elle dispose au Parlement pour se mettre à l’abri de toute rébellion dans son camp au moment de négocier son projet de Brexit « dur », indique l’AFP.Son rival travailliste, Jeremy Corbyn, un vétéran de l’aile gauche du Labour qui n’a jamais été ministre, ne remet pas non plus en cause la « réalité du Brexit ». Cependant, il veut adopter un ton plus conciliant avec Bruxelles et garder un accès au marché unique européen.

Ce jeudi, les bureaux de vote ont ouvert à 07h00 locales (06h00 GMT) et fermeront à 22h00 (21h00 GMT). Des mesures de sécurité « hautement flexibles » ont été prévues à Londres pour permettre de déployer au plus vite des forces policières, ont indiqué les autorités, cinq jours après une attaque qui a fait huit morts dans la capitale.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;