L’armée sud-coréenne a dévoilé de nouveaux détails concernant le tir de missile réalisé jeudi par Pyongyang

Les missiles tirés jeudi par la Corée du Nord au large de sa côte orientale n’étaient pas balistiques, affirme ce vendredi l’armée sud-coréenne. Selon elle, il s’agissait de missiles de croisière.L’état-major de l’armée de Séoul précise que les tirs ont été effectués dans la matinée près du port nord-coréen de Wonsan et que les missiles ont parcouru environ 200 km avant de tomber en mer.

« La Corée du Nord a tiré plusieurs projectiles qui semblent être des missiles de croisière antinavires de courte portée », dit l’armée dans un communiqué, cité par Reuters.

D’après l’agence, les engins tirés jeudi semblent plus défensifs que les missiles balistiques testés précédemment, destinés selon Pyongyang à pouvoir atteindre un jour le territoire américain.

« La Corée du Nord voulait sans doute démontrer sa capacité à cibler avec précision un navire de grande taille, en réaction aux manœuvres militaires conjointes qui impliquent des porte-avions américain », a déclaré le porte-parole du chef d’état-major de l’armée sud-coréenne.

Il s’agit du quatrième test de missiles nord-coréen depuis que le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in, partisan d’un dialogue avec Pyongyang, a pris ses fonctions le 10 mai.Il intervient en outre au lendemain de l’annonce par la présidence sud-coréenne de la suspension du déploiement du système de défense antimissiles américain THAAD pour permettre un audit environnemental. Moon Jae-in n’a pas caché pendant la campagne électorale ses réticences face au recours à ce bouclier antimissiles, très mal perçu à Pyongyang et Pékin.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;