Cinq auteurs des attentats meurtriers perpétrés mercredi dans la capitale iranienne ont été engagés par le passé dans des menées terroristes en Syrie et en Irak

Cinq auteurs des attaques menées mercredi contre le Parlement et le mausolée de l’imam Khomeiny à Téhéran, qui ont fait 17 morts, avaient déjà été impliqués par le passé dans des actes de terrorisme perpetrés à Raqqa et à Mossoul par un groupe djihadiste affilié à Daech, a déclaré le ministère iranien de la Sécurité.

« L’année dernière, les terroristes étaient rentrés dans le pays sous la houlette de leur chef spirituel, qui s’appelle Abou Aïch, en vue de perpétrer des attaques contre les lieux saints en Iran. (…) Les Forces de sécurité ont éliminé Aïch, les autres étaient toutefois parvenus à quitter l’Iran. Certains d’entre eux sont revenus dans le pays et ont perpétré les attaques d’hier », a indiqué le ministère.

Les attentats de Téhéran ont visé deux lieux hautement symboliques de la capitale iranienne, le Parlement et le mausolée de l’imam Khomeini, père fondateur de la République islamique d’Iran née en 1979.Les auteurs de ces attaques étaient des Iraniens ayant rallié Daech, selon Reza Seifollahi, secrétaire-adjoint du Conseil national suprême de sécurité d’Iran.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;