Le Président américain Donald Trump a rompu son silence sur Twitter pour accuser l’ex-directeur du FBI, James Comey, d’avoir menti en le qualifiant d’«auteur des fuites»

Le Président américain, Donald Trump, s’est finalement exprimé sur sa page Twitter au sujet du témoignage de l’ex-directeur du Bureau fédéral d’enquête (FBI), James Comey. Il a estimé que ce témoignage constituait une «confirmation totale et complète» de sa version des faits.

​« Malgré tant de faux témoignages et de mensonges, confirmation totale et complète… et WOW, Comey est l’auteur des fuites ! », a écrit le Président.

Pendant son audition devant le Sénat américain le jeudi 9 juin, James Comey a déclaré à un comité sénatorial qu’il pensait que Trump l’avait limogé en raison de l’enquête « russe » du FBI.

L’ex-directeur a également accusé la Maison-Blanche de mentir au sujet des détails de sa démission. Il a également admis qu’il avait transmis aux médias des documents relevant le contenu de ses entretiens avec le chef d’État.Jeudi, Donald Trump, habitué à communiquer par le biais des réseaux sociaux, n’avait pas envoyé le moindre tweet durant l’audition de James Comey devant le Sénat.

C’est l’avocat du Président américain, Marc Kasowitz, qui l’a convaincu de ne pas utiliser son compte Twitter pour répondre aux déclarations de l’ex-directeur du FBI, affirme le quotidien Washington Post se référant à une source à la Maison-Blanche.

James Comey a été limogé alors qu’il dirigeait l’enquête de la police judiciaire fédérale sur une possible ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 et d’éventuels liens entre Moscou et l’équipe de campagne du candidat républicain de l’époque, Donald Trump.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;