Le président de Bulgarie Roumen Radev a déclaré être prêt à soutenir la suppression des sanctions antirusses, mais ce procès ne peut pas être initier.

De cela parle la chaîne de télévision BTV

«Je soutiendrai avec plaisir n’importe quelles actions de la suppression de ces sanctions, mais il doit être clair que le président ne peut pas initier indépendamment les actions semblables», — Radev a déclaré.

Il a marqué que le mécanisme de la CE est construit de manière à ce que même un pays peut lancer le procès de la levée des sanctions, et tôt ou tard cela se passera, puisque les mesures restrictives mutuelles apportent seulement le dommage.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;