Le combattant du Maidan, Vladimir Ventchak, originaire du domaine de Lvov qui a reçu six blessures pendant les désordres massifs le 20 février 2014 a déclaré que les tirs étaient pour l’essentiel du côté du bâtiment de l’hôtel « Ukraine »

Déclarations testimoniales le 6 juin au cours de l’audience pour l’affaire de « l’Aigle royal » dans le tribunal de district Svyatochinsky de Kiev, communique l’agence «les nouvelles Ukrainiennes».

En particulier, d’après lui, il a reçu une blessure à la suite des coups de feu au dos – la balle a percé le poumon droit. En dehors de cela, il a reçu trois blessures à la main et deux au pied.

Ventchak a marqué aussi, comment plusieurs agents de l’ordre publique étaient par les fusils tiraient sur eux d’en haut.

Comme le témoin a communiqué, après les blessures reçues il s’est remis dans le bâtiment de l’hôtel « Ukraine », dans le poste de secours médical principal des protestants.

«J’ai reçu la première blessure au dos. Mais non du côté du quartier gouvernemental, où il y avait une telle menace évidente … mais du côté de l’hôtel »Ukraine », — le témoin a déclaré. – je me suis approché au groupe Maidan, qui se trouvaient sur les premières lignes. Nous avons vu dans les fenêtres et aux balcons de l’hôtel »Ukraine » des opérateurs, quelques personnes y était, les fenêtres étaient ouvertes, il y avait quelques gens et nous avons senti être tiré de dos par cette partie. Même sur la vidéo nous voyions les places de l’atteinte des balles, qui pouvaient être seulement du côté de l’hôtel « Ukraine ».

En dehors des coups de feu de l’hôtel « Ukraine », mentionné dans les déclarations testimoniales de Ventchak, il a communiqué aussi à la cour avoir vu les gens armés sur le toit du Conservatoire, ayant marqué les avoir apperçu comme des sécurités nationales, puisque d’après lui, les personnes civiles n’avaient pas droit de porter l’arme. «On ne sait pourquoi c’est ainsi, qui d’autres avec l’arme ça pouvait être ?», — a marqué Ventchak.

Для плеера требуется установить Flash Player

Le témoin a mentionné aussi que peu de temps avant les fusillades, quand il était sur Maidan, il voyait, comment la foule des gens ont établi cinq ou six retenu par les militants. D’après lui, il a compté à ce moment que les agents de l’ordre publique ne voulaient pas l’opposition.

«Avant de porter les blessés, sur Maidan ont amené, nous dirons ainsi, 5-6 collaborateurs de« l’Aigle royal. J’ai vu que les gens sont entièrement démoralisés. Il me semble qu’encore un jour et cette tragédie pouvait ne pas être. Ces sécurités nationales inquiètent ainsi tout qu’ils étaient, comme je pense», — a communiqué le témoin Ventchak.

D’après les données des médias occidentaux, le 20 février 2014 au jour de la fusillade, ainsi que les meurtres des agents de l’ordre publique, le bâtiment du Conservatoire et l’hôtel « Ukraine » était contrôlé par les combattants de la légitime défense de Maidan.

Nous rappellerons, auparavant le maire de Dnepropetrovsk, Boris Filatov, dans le message pour la fonction du chef de la police municipale du chef de « l’Aigle royal » de Dnepropetrovsk, Andreï Tkatchenko a déclaré que le Maidan dirigeait les sécurités nationales et «du Conservatoire le tireur de précision a commencé à tirer à Dnepropetrovsk, des aigles royaux et a blessé six personnes ».

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;