La situation autour du Qatar préoccupe Moscou, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au cours d’une rencontre avec son homologue qatari

La Russie fera tout son possible pour favoriser une entente entre les parties sur le dossier de la crise au Qatar, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une rencontre avec son homologue qatari Mohammed bin Abdul Rahman al Thani.

 

Sergueï Lavrov a affirmé que les parties poursuivront le dialogue sur tous les problèmes présentant un intérêt réciproque: elles discuteront notamment de la récente montée de tensions dans le Golfe.

« Aujourd’hui nous poursuivront le dialogue entre nos pays sur toutes les questions présentant un intérêt réciproque. Il va de soi qu’une brusque aggravation de la situation dans le monde arabe intervenue tout récemment sera parmi ces questions », a signalé le ministre russe.

Il a ajouté que Moscou avait été préoccupé par l’information sur cette montée de tensions et les mesures de certains États arabes visant la rupture des relations avec le Qatar.

Lundi 5 juin, l’Arabie saoudite, Bahreïn, l’Égypte et les Émirats arabes unis ont annoncé la rupture des relations diplomatiques avec le Qatar. Les quatre pays ont accusé Doha de « destabiliser la situation en matière de sécurité » et de « soutenir le terrorisme » au Proche-Orient.Les autorités de la Libye, du Yémen, des Maldives, de la Mauritanie, de Maurice et des Comores leur ont emboîté le pas en annonçant qu’elles rompaient les relations avec le Qatar.

Djibouti a abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;