Des rumeurs persistantes faisaient état de l’intention de Boris Johnson de briguer le poste de Premier ministre, avec le soutien de plusieurs autres membres du gouvernement. L’actuel ministre des Affaires étrangères les a fermement démenties et a renouvelé son soutien à Theresa May

Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères, a démenti la rumeur des médias qui lui prêtait l’intention de remplacer Theresa May au poste de Premier ministre.

Le chef de la diplomatie britannique a, au contraire, annoncé son soutien au Premier ministre Theresa May.« Une baliverne du Mail on Sunday. Je soutiens Theresa May. On poursuit le travail », a-t-il tweeté.

Précédemment le Mail on Sunday avait attribué à Boris Johnson l’intention de briguer le poste de Premier ministre. Un de ses proches a confié au journal que l’heure était propice pour que le ministre des Affaires étrangères tente sa chance.

En outre, des médias, notamment Reuters, avaient annoncé que cinq ministres du gouvernement britannique avaient appelé Johnson à profiter de l’occasion pour remplacer Theresa May.Mi-avril, Theresa May a convoqué des législatives anticipées dans le but de renforcer ses positions. Toutefois aucune formation politique n’est parvenue à obtenir la majorité absolue de 326 sièges. D’après les derniers résultats, le Parti conservateur obtient 318 mandats (-12), le Parti travailliste 262 (+30), les Libéraux-démocrates 12 (+4), le Parti unioniste démocrate 10 (+2), le Parti national écossais (SNP) 35 (-21), les Verts 1, le Plaid Cymru 4 (+1), le Sinn Fein 7 (+3), les indépendants 1 (inchangé).

Le taux de participation lors des élections législatives a été le plus élevé enregistré depuis 25 ans au Royaume-Uni : plus de 32 millions de Britanniques se sont rendus aux urnes (68,7 %).

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;