Theresa May a assuré le 10 juin la chancelière allemande, lors d’une conversation téléphonique, qu’elle envisageait de lancer les négociations sur le Brexit dans les semaines à venir, malgré la situation politique au Royaume-Uni suite aux législatives

Theresa May n’a aucune intention de retarder le Brexit à cause de sa défaite aux législatives.

« Angela Merkel, chancelière allemande, a téléphoné aujourd’hui (le 10 juin, Ndlr) au Premier ministre pour la féliciter. Le Premier ministre a de son côté confirmé son intention d’entamer les négociations sur le Brexit comme prévu, dans les quinze prochains jours, et de parvenir à un accord réciproque sur les droits des citoyens de l’UE et des Britanniques à l’étranger à un stade précoce », indique le communiqué d’un représentant de Theresa May.

Le 9 juin, Angela Merkel a déclaré que Bruxelles voulait « tenir rapidement des pourparlers » avec Londres au sujet du Brexit après que les conservateurs aient subi une lourde défaite lors des législatives britanniques.Pour rappel, l’ouverture des négociations doit avoir lieu le 19 juin.

Lors d’un référendum qui s’est tenu au Royaume-Uni en juin 2016, la majorité des Britanniques se sont prononcés pour la sortie de l’UE. En vertu de l’article 50 du traité de Lisbonne, le Royaume-Uni devra se retirer de l’UE le 29 mars 2019, deux ans après le lancement du Brexit.

Lien

Etiquette: ; ; ;