Deuxième fils de l’ex-leader libyen, Saïf al-Islam Kadhafi veut profiter de sa popularité pour mener son pays sur la voie d’une trêve nationale, a révélé son avocat

Amnistié après près de six ans de détention, Saïf al-Islam Kadhafi, fils de l’ancien leader libyen, jouera un rôle important pour l’instauration d’une trêve nationale dans un pays déchiré par une guerre civile, a déclaré à Sputnik l’avocat de l’homme politique Khalid az-Zaïdi.

« Saïf al-Islam a sa propre stratégie pour parvenir à une trêve nationale et il jouera un rôle certain dans cette étape et sa grande popularité y contribuera », a expliqué l’avocat.

Selon M. Az-Zaïdi, après sa libération le second fils du colonel Kadhafi se trouve sur le sol libyen. Il a toutefois refusé de dévoiler les détails sur l’emplacement de son client.

Rappelons qu’un membre du clan Kadhafi avait déclaré à l’agence Sputnik que dans les jours qui viennent Saïf al-Islam Kadhafi devait adresser un message au peuple libyen et à la communauté internationale et ce dans le but de mettre un terme à l’anarchie et à la guerre intestine qui ronge le pays.

Arrêté en 2011, puis condamné à mort, le deuxième fils de Mouammar Kadhafi a été amnistié, puis relâché jeudi dernier. Dans les heures qui ont suivi l’annonce de sa libération, Ahmed Moukhareb al-Kadhafi a déclaré à Sputnik que « de grandes surprises » nous attendaient dans les semaines qui viennent.Après le renversement de Mouammar Kadhafi, les insurgés ont entamé une véritable chasse aux membres de la famille de l’ancien dirigeant. Ils ont assassiné le colonel et son fils Moatassem. Un autre fils, Khamis, a péri lors du bombardement de Tripoli. Saïf Al-Islam, un des partisans les plus fervents de son père, a été jeté en prison et condamné à mort en 2015.

Saadi a pour sa part fui au Niger. Il a cependant été remis aux nouvelles autorités libyennes en 2014. L’unique fille de Mouammar Kadhafi, Aïcha, et son frère Hannibal, ainsi que les membres de leurs familles se sont exilés en Algérie.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;