L’attentat à Manchester, qui a eu lieu le 22 mai, a été planifié depuis décembre dernier, annoncent les autorités libyennes. En outre, elles suivaient le terroriste Salman Abedi depuis longtemps et en avaient informé le Royaume-Uni

La Libye surveillait l’agresseur de Manchester depuis un mois, annonce la BBC, faisant référence à une source au sein des Forces spéciales de dissuasion au sein du ministère libyen de l’Intérieur (RADA Special Deterrence Forces). Selon un des responsables, Ahmed Ben Salem, cet attentat aurait été planifié depuis décembre.Les autorités libyennes ont ajouté qu’elles avaient suivi non seulement le terroriste, Salman Abedi, mais aussi son père et son frère. Le frère du terroriste, Hashim Abedi, a reconnu en détention qu’ils avaient rejoint Daech en 2015, a souligné le responsable libyen à la BBC.

Tripoli a également indiqué que le Royaume-Uni avait été informé de la préparation de l’attentat, mais que la coopération entre les services de sécurité libyens et britanniques était trop faible et qu’il fallait la renforcer afin d’en empêcher d’autres.

Néanmoins, elles n’ont pas évoqué les informations qui avaient été communiquées à Londres.Le quotidien The Telegraph a auparavant affirmé que le frère cadet du kamikaze, Hashim Abedi, âgé de 20 ans, a joué un « rôle important » dans la cellule des djihadistes qui voulaient faire sauter le convoi du chef de la mission de l’Onu en Libye lors de la visite de ce dernier à Tripoli début 2017.

Un attentat-suicide a été perpétré le 22 mai à la Manchester Arena pendant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le commando-suicide, Salman Abedi, âgé de 22 ans, était un fils de réfugiés libyens, né au Royaume-Uni. L’an passé, il s’est rendu plusieurs fois dans sa patrie d’origine, ainsi que d’autres pays. D’après les médias qui se réfèrent aux services secrets, Abedi avait des liens évidents avec la nébuleuse terroriste Al-Qaïda et d’autres mouvements radicaux.

Le groupe terroriste Daech a revendiqué l’attaque qui a fait 22 morts, dont 12 enfants, ainsi que plus d’une centaine de blessés. 64 blessés sont toujours hospitalisés. Neuf personnes sont toujours portées disparues.

Lien

Etiquette: ; ; ;