Des combats acharnés se poursuivent dans la ville syrienne de Raqqa entre Daech et les Forces démocratiques syriennes (FDS). Abdulaziz Yunus, commandant d’unité des FDS, commente la situation

Dans le courant de la première semaine de l’opération de libération de Raqqa menée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), les terroristes de Daech ont été délogés de trois quartiers, et à présent les combats font rage dans les quartiers de Hatin (ouest) et de Sina (est), a déclaré à Sputnik Abdulaziz Yunus.

« La ville de Raqqa est entourée de trois côtés. Nous avançons chaque jour un peu plus. On a déjà réussi à libérer plusieurs quartiers de l’emprise de Daech. Les terroristes lancent des attaques avec des voitures piégées, mais nous les détruisons avant qu’elles ne gagnent nos positions », a raconté l’interlocuteur de l’agence.

Et d’ajouter que de plus en plus de civils quittaient la ville pour se diriger vers des zones sécurisées aménagées par les FDS.

« Je ne saurais dire combien de milliers de civils ont déjà fui Raqqa, mais il semble que la moitié de sa population soit déjà partie », a estimé M. Yunus.

Occupée par Daech depuis 2013, Raqqa est considérée comme la capitale de ce groupe terroriste. L’opération de libération de Raqqa a débuté en novembre 2016 avec le soutien des commandos américains et de l’aviation des États-Unis et d’autres pays. Damas proteste contre la participation des militaires américains à l’opération et qualifie d’intervention leur présence dans le nord de la Syrie.

La vieille ville de Raqqa est un quartier moderne entouré de murs fortifiés érigés au huitième siècle par la dynastie abbasside. La localité a servi de centre névralgique aux dirigeants de Daech et plusieurs attentats commis de par le monde y ont été préparés.

Lien

Etiquette: ; ; ;