Moscou. Le chef du Ministère des Affaires intérieures de l’Allemagne Tomas Mezera proposé d’adopter le projet de loi accordant la possibilité aux structures de mantien de l’ordre de traquer l’échange d’information de Messenger, communique mercredi l’édition allemande Die Zeit

« Il y avait une sphère en réalité libre de l’observation des crimes », – cite l’édition des mots de Mezera suivant les résultats de la rencontre des chefs des Ministères des Affaires intérieures fonciers à Dresde la (terre de Saxe).

D’après lui, les collaborateurs des services secrets doivent disposer de la possibilité de révéler l’information correspondante de Messenger pour la prévention des attaques terroristes.

Le ministre a expliqué que l’on demandera pour cela les programmes spécialisés de l’observation, avec l’aide, on pourra lire les messages des suspects.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;