L’opposition turque a entamé une longue marche de protestation contre la détention d’un député du Parti républicain du peuple, condamné à 25 ans de prison pour «espionnage»

Le Parti républicain du Peuple, principale force d’opposition en Turquie, a lancé jeudi une marche entre Ankara et Istanbul pour protester contre le verdict prononcé contre son député Enis Berberoglu, annoncent les médias locaux.

« Là, où il n’y a pas de justice, il n’y a pas d’État. Ceux qui sont sourds à la voix de la justice entendront notre voix. Nous ne voulons pas de journalistes et de professeurs en prison. Nous ne voulons pas de conflit. Nous voulons vivre en paix, tous ensemble. Je matcherai jusqu’à Istanbul (près de 450 kilomètres, ndlr). Nous continuerons à marcher jusqu’à ce que la justice soit rétablie en Turquie », a déclaré le chef du parti, Kemal Kilicdaroglu, intervenant dans le parc Guven, au centre de la capitale turque.

Mercredi, Enis Berberoglu a été condamné à 25 ans de prison pour « espionnage » par un tribunal d’Istanbul. Il a été reconnu coupable d’avoir fourni au quotidien d’opposition Cumhuriyet une vidéo qui semble montrer l’interception, en janvier 2014 à la frontière syrienne, de camions appartenant aux services secrets turcs (MIT) et transportant des armes en Syrie.Les autorités avaient alors affirmé que le convoi intercepté contenait « une aide logistique et humanitaire » aux Turkmènes syriens.

Le gouvernement turc est régulièrement accusé par des ONG de défense des droits de l’homme de vouloir étouffer toute voix critique, en particulier depuis la tentative de coup d’État du 15 juillet dernier, qui a été suivie de purges d’une ampleur inédite.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;