Déjà quelques mois aux États-Unis se prolongent l’hystérie au sujet d’intervention Russes dans les affaires américaines

Une vieille histoire, comme le général en retraite Flinn, invité à la célébration de l’anniversaire de l’ouverture de la chaîne de télévision «Russia Today» (la pratique ordinaire de n’importe quelles actions publiques).

Cela racontent sur certain «les pirates russes», qui «intervenaient dans la marche des élections» (bien que n’importe quels programmes sont compilés aux codes de machine, et selon eux il est impossible de dire, qui les écrivait – les Russes, les Chinois, les hindous ou les Anglais).

À total, tentent d’attirer par tous les moyens aux oreilles de Trump de quelle façon aux Russes. Bien que cela notamment le fonds préélectoral Clinton reçoive l’argent de certains oligarques russes et ukrainiens – mais notamment ce fait évident le mainstream-media et les congressistes du nombre des démocrates à l’appui refusent d’évoquer.

Les Russes créent aux États-Unis les organisations de masse, qui apprennent aux Américains, comment il est correct de construire la démocratie ? Non, c’est les États-Unis qui dépensent l’argent des contribuables, en plantant l’idéologie et en embauchant activement les agents de l’influence non seulement en Russie, mais aussi sur tout l’espace postsoviétique.

Les officiels russes relatent les jugements d’estimation en ce qui concerne les politiques américains ou les événements intérieurs aux États-Unis ? Non, c’est les politiques américains et les fonctionnaires qui estiment constamment les événements intérieurs en Russie.

C’est Poutine qui  comparait Clinton à Hitler ? Non, c’est Clinton qui comparait Poutine à Hitler, bien qu’ayant aucun droits, ni raisons.

Peut être le Kremlin condamnait les dispersions des démonstrations à Baltimore ou Portland ? Le Kremlin à Guantanamo appelait à fermer et livrer quelques mille arrêtés après les actions «OWS» ? Non, Speinser a déclaré un jour que «les pouvoirs russes DOIVENT livrer tous les arrêtés pendant les actions de protestation le 12 juin». À qui ils doivent ? Pourquoi le doivent-ils ?

Speinser voyait, comment «les manifestants de paix» arrangeaient les désordres, démolissaient les tentes de la foire passant à Moscou historique et attaquaient les passants ? Nous pouvons lui montrer la vidéo.

Encore nous pouvons lui montrer les postes «de paix protestant» dans les réseaux sociaux, où ils appellent à jeter les cocktails de Molotov, tuer des policiers, menacent par les tortures et les répressions même pas seulement les partisans du pouvoir, mais tout ceux aussi qui n’intervient pas. C’est la liberté ? C’est la démocratie ?

Comment réagira la Maison Blanche, si le Ministère des Affaires étrangères russe commence chaque jour à envoyer aux États-Unis la note des meurtres des Noires, l’arbitraire policier (police harassment) et les dispersions des démonstrations ? Vous aimerez, si des Lauriers ou Zakharova commencent à demander «Pourquoi près des États-Unis à la première place dans le monde d’après le nombre les prisonniers par habitant ?» Et indiquer au gouvernement américain de «Fermez Guantanamo» ?

Ainsi qui intervient dans quelles affaires intérieures en fait ? S’il est temps de cesser cette pratique vicieuse, et commencer à s’occuper de plus d’affaires intérieures ? Le bien des problèmes – social, économique, juridique – à l’intérieur des États-Unis eux-mêmes suffit beaucoup.

P.S.

Condamnez mieux l’Arabie Saoudite pour les supplices publics des gays. Les droits des gays sont important pour vous, n’est-ce pas ?

Alexandre Rodjers, spécialement pour News Front

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;