Les responsables du groupe terroriste Daech, chassés de leurs fiefs en Irak et en Syrie, s’installent à présent dans la ville syrienne d’Al-Mayadeen, loin de la ligne de front

Plusieurs chefs de Daech ont fui les villes de Raqqa en Syrie et de Mossoul en Irak, assiégées par la coalition internationale, pour se réfugier dans la ville syrienne d’Al-Mayadeen, annonce l’agence Associated Press se référant à ses sources aux Etats-Unis et en Syrie.

Selon l’agence, les chefs de Daech installent leur « capitale » dans la ville d’Al-Mayadeen (province de Deir ez-Zor). La ville est située au bord de l’Euphrate, près de la frontière avec l’Irak.

L’offensive de l’armée irakienne visant à éliminer les djihadistes de Daech de la province de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a été lancée en octobre 2016. Les troupes gouvernementales sont appuyées par des milices populaires et l’aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

Le 10 juin les milices chiites ont annoncé la fin de la campagne à l’ouest de Mossoul. Samedi, ils ont réussi à libérer le quartier de Zanjili, l’un des derniers quartiers de la ville contrôlés par Daech.

Occupée par Daech depuis 2013, Raqqa est considérée comme la « capitale » de ce groupe terroriste. L’opération de libération de Raqqa a débuté en novembre 2016 avec le soutien des commandos américains et de l’aviation des États-Unis et d’autres pays. Damas proteste contre la participation des militaires américains à l’opération et qualifie d’ingérence leur présence dans le nord de la Syrie.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;