Le gouvernement de Bahreïn dispose de preuves des «contacts directs» entre le Qatar et des chefs de groupes terroristes, ainsi que du soutien financier qatari aux djihadistes, a déclaré l’ambassadeur du Royaume de Bahreïn en Russie Ahmed al-Saati

Dans le contexte pour le moins tendu dans la région, l’ambassadeur du Royaume de Bahreïn en Russie Ahmed al-Saati a annoncé, dans un entretien à Sputnik, avoir des données attestant du fait que le Qatar entretenait des relations avec des terroristes:

«Nous avons à notre disposition des preuves des contacts directs du Qatar avec des dirigeants de groupes terroristes à Londres ou à Doha et du soutien financier de ce dernier.»

Selon l’ambassadeur, les autorités bahreïniennes connaissent des organisations terroristes soutenues par le Qatar.

«L’existence de liens du Qatar avec divers groupes a été découverte il y a plusieurs années, mais aujourd’hui cela a dépassé certaines bornes. Nous ne pouvons pas mettre en danger notre sécurité, vu que le Qatar poursuit sa politique d’antan», a souligné M. Saati.

L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte ont rompu le 5 juin dernier les relations diplomatiques, ainsi que toutes les liaisons terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar, l’accusant de soutenir les organisations terroristes et de déstabiliser la situation au Proche-Orient.Le gouvernement libyen d’al-Beïda, qui contrôle l’est du pays, ainsi que les autorités du Yémen, des Maldives, de Mauritanie et des Comores ont aussi annoncé la rupture de leurs relations avec le Qatar. Djibouti et la Jordanie ont abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal, le Niger et le Tchad ont rappelé leurs ambassadeurs à Doha.

Lien

Etiquette: ; ; ;