Les États-Unis ont renoncé au projet de coopération en Syrie que Moscou et Washington étaient sur le point de conclure pour des raisons politiques, a confié Vladimir Poutine à Oliver Stone

La Russie et l’administration de l’ex-président américain Barack Obama étaient sur le point de parvenir à un accord sur la Syrie, mais les États-Unis y ont renoncé au dernier moment, apparemment pour des raisons politiques, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans son interview-fleuve accordée au réalisateur américain Oliver Stone.

La transcription en russe de l’interview de M. Poutine a été publiée vendredi. Les paroles du leader russe sont retraduites de l’anglais.« Vous savez, en fait, nous étions presque parvenus, avec l‘administration d’Obama, à un accord sur le travail conjoint sur la Syrie », a indiqué le président russe.

Selon lui, les deux parties ont examiné la coordination des questions relatives à la sécurité des vols de l’avion russe, mais ne sont pas allées plus loin. Un accord sur les actions conjointes supposait de déterminer les cibles, à savoir les lieux de stationnement des groupes terroristes.

« Mais au dernier moment, je suppose, pour des raisons politiques, nos partenaires américains ont renoncé à ce projet », a ajouté Vladimir Poutine.Diffusé entre le 12 et le 15 juin par la chaîne câblée américaine Showtime, le documentaire «The Putin Interviews» a été réalisé sur deux ans et se compose d’une douzaine d’entretiens accordés par le chef d’État russe au cinéaste américain oscarisé Oliver Stone.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;