Des islamistes qui s’étaient introduits dans une école primaire et pris des otages dans le sud des Philippines ont pris la fuite

Un groupe de terroristes qui avait attaqué le 21 juin un poste militaire de de Pigkawayan, à proximité de la ville de Marawi, théâtre de violents combats entre les djihadistes et les troupes gouvernementales philippines, avant de faire des otages dans une école primaire, se sont retirés après un échange de tirs avec les troupes gouvernementales.

«La situation est maîtrisée. Ils ont reculé, et pris la fuite. Le territoire de l’école est de nouveau en sécurité», a déclaré le général de brigade Restituto Padilla.

Selon lui, il n’y a aucune victime parmi les élèves.

La police locale a annoncé qu’environ 300 djihadistes avaient participé à cette attaque.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;