Durant les 6 premiers mois de l’année 2017, le nombre de victimes civiles au Donbass a doublé par rapport à toute l’année précédente, selon l’Onu

Le nombre de victimes civiles dans le Donbass a connu une augmentation brutale en 2017, a annoncé le Haut-Commissaire de l’Onu aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Zeid al-Hussein.

«Cette année, du 1er janvier au 18 juin, la mission d’observation des droits de l’homme en Ukraine a enregistré 375 victimes civiles, le conflit ayant fait 67 morts et 308 blessés. C’est une augmentation de 74% par rapport à la même période de 2016», a indiqué le responsable intervenant à la 35e session du Conseil des droits de l’homme de l’Onu.

Le Haut-Commissaire a indiqué que rien que les pilonnages avaient fait 31 morts et 178 blessés parmi la population civile, soit deux fois plus qu’en 2016 (12 morts et 76 blessés).

«Selon les statistiques, la nature du conflit a changé. Il gagne en intensité alors que ses deux parties se situent à proximité, les armes lourdes, les soldats et les membres de groupes armés sont déployés très souvent dans des zones d’habitation civile, près de l’infrastructure civile. Parallèlement, les violations du régime du cessez-le-feu, qui tendent à augmenter, indiquent l’absence de volonté politique pour mettre fin au conflit », a souligné le Haut-Commissaire.

Les autorités ukrainiennes ont lancé en 2014 une opération militaire contre les républiques autoproclamées de Lougansk et du Donbass, qui avaient proclamé leur indépendance après le coup d’État en Ukraine en février de la même année. Selon l’Onu, le conflit a déjà fait 10.000 victimes. Le règlement du conflit a été évoqué, entre autres, par un groupe de contact à Minsk, qui a adopté, depuis septembre 2014, trois documents réglementant les démarches visant la désescalade du conflit. Toutefois, malgré les accords de cessez-le-feu, les échanges de tir continuent.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;