Un chasseur syrien Su-22 qui survolait la région de Tabqa a failli être pris pour cible par la coalition anti-Daech conduite par les États-Unis

Un chasseur syrien Su-22 s’étant approché mardi des positions des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis, les militaires américains ont estimé qu’il pouvait viser une cible, annonce la chaîne télévisée CNN se référant à une source désireuse de garder l’anonymat.

Selon l’interlocuteur de la chaîne, l’incident s’est produit près de la ville de Tabqa, dans le nord de la Syrie. Un avion de la coalition conduite par les États-Unis a décollé et fait une manœuvre de mise en garde, après quoi le chasseur syrien a changé de trajectoire et quitté la région.

Dimanche, l’armée gouvernementale syrienne a annoncé que l’un de ses avions avait été abattu dans l’après-midi au sud de la ville syrienne de Raqqa par les forces de la coalition alors que l’appareil était en mission contre Daech. Dans les heures qui ont suivi, la coalition a confirmé ce fait, accusant l’appareil — un Su-22 syrien — d’avoir bombardé la zone d’opération des Forces démocratiques syriennes, qu’elle soutient.

Le jour suivant, le ministère russe de la Défense a déclaré dans un communiqué que dans la zone d’opération militaire de l’aviation russe dans le ciel syrien, tous les aéronefs, y compris les avions et les drones de la coalition, détectés à l’ouest de l’Euphrate seront pris pour cible par les moyens de lutte antiaérienne russe aériens et terrestres.

Par ailleurs, la Russie a décidé de cesser de coopérer avec la partie américaine dans le cadre du mémorandum sur la sécurité et la prévention des incidents dans le ciel syrien.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;